Blog annuaire-feminin.com
  • Home
  • Non classé
  • Combien faut-il prévoir pour l’achat d’une voiture sans permis ?
Non classé

Combien faut-il prévoir pour l’achat d’une voiture sans permis ?

Combien faut-il prévoir pour l’achat d’une voiture sans permis ?
Notez cet article

Avec le coût exorbitant et la difficulté d’obtenir le permis de conduire, de plus en plus de conducteurs se tournent vers les voitures sans permis (VSP). Le design amélioré des modèles récents contribue à la popularité croissante de ce type de véhicule.

Voiture sans permis : quel est son prix ?

Le prix d’une voiture sans permis tourne autour de 15 000 euros, avec une fourchette qui va de 10 000 euros pour les moins chères à plus de 20 000 euros pour les véhicules les plus onéreux.

Les VSP roulant au gasoil sont plus abordables, leur prix d’achat s’élève à environ 9 000 euros. En revanche, un modèle fonctionnant à l’essence revient un peu plus cher. Il faut débourser près de 12 000 euros pour en acquérir un.

Côté diesel, les modèles haut de gamme peuvent coûter jusqu’à 18 000 euros, contre 20 000 euros pour les motorisations essence.

Le prix d’une voiture sans permis dépend à la fois du nombre de places, de la motorisation et des options disponibles à bord.

Occupant 30 % du marché, Aixam est la marque de voiturette la plus vendue. Il propose d’ailleurs le modèle le plus accessible, à savoir le Minauto qui est affiché à 8 999 euros avec son moteur diesel à deux cylindres.

Deux autres constructeurs offrent également plusieurs modèles, à savoir Ligier et Bellier. Enfin, Chatenet, Casalini et Estrima commercialisent chacun un seul modèle.

La voiture sans permis : pratique en ville comme à la campagne

Avec 13 500 modèles vendus en France en un an, la voiture sans permis représente moins de 1 % du marché. Pourtant, on reconnait son utilité.

D’abord, elle est accessible dès 16 ans pour tout titulaire du permis AM, anciennement appelé Brevet de Sécurité routière. Ce qui convient aux jeunes et aux personnes ayant été victimes de retrait de permis.

Comme sa vitesse peut atteindre les 45 km/h, elle est parfaitement adaptée pour effectuer ses courses quotidiennes.

En outre, les accidents de VSP sont rares. En 2018, « seulement » 25 décès étaient imputables à ce type de véhicules, soit moins que ceux occasionnés par les voitures classiques.

Sa faible consommation de carburant reste également un atout non négligeable.

Par ailleurs, 58 % des conducteurs de VSP habitent dans les zones rurales. Ces petites voitures sont donc efficaces sur les routes de campagne.

On remarque néanmoins une croissance des conducteurs urbains au cours des dernières années. La facilité à trouver un parking a contribué à son succès grandissant. De plus, il existe aujourd’hui des modèles plus racés et plus sportifs comme l’Aixam Coupé GTI qui est disponible à partir de 15 000 euros.

Related posts

Quand faire appel à un avocat en droit des transports Nantes et qui peut le contacter ?

Les formations en écoles de pâtisserie

Pourquoi et comment choisir une société de nettoyage de bureaux ?

Leave a Comment